Vous êtes ici : Accueil > Portraits: les Femmes et les Hommes de Lagny > Mr et Mme Rabaste, serviteurs de la Paroisse

Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Marchés publics

M et Mme Rabaste, serviteurs de la Paroisse 


Rencontre avec Thérèse et Jean Rabaste 


« Une vie au service des autres » Thérèse et Jean Rabaste n’envisageaient pas autrement leur existence. Jean était maraîcher horticulteur, habitant à Lagny, Thérèse était travailleuse familiale à Beauvais ; depuis son plus jeune âge elle savait que sa profession la mènerait à aider ceux qui en ont besoin. Ils se croisent en 1984 à Lourdes sur le chemin du pèlerinage où ils étaient au service des malades, Thérèse et Jean y étaient hospitaliers.
Guidés par cette spiritualité qui les rassemble ils ne se sont plus jamais quittés, vivant la suite de cette rencontre comme une évidence. 




Une vie au service des autres




Ils partirent s’installer à Ressons-sur-Matz où Jean travailla pendant vingt ans comme magasinier à la laiterie. Déjà très investi envers les autres, il nous confie avoir reçu un message particulier lors de ce pèlerinage « à mon retour je compris que ma mission ne s’arrêtait pas là mais qu’elle devait continuer 365 jours et ce tous les ans ». Alors, de temps à autre,  il part à la rencontre des malades dans les hôpitaux en tant que visiteur. 

J’ai ressenti que mon pèlerinage ne devait pas s’arrêter là et que ma mission devait continuer 

En 1993, le couple revient à Lagny pour vivre dans la maison où avait résidé un de « ses oncles » qui venait de décéder et consacre son temps libre à la restauration et l’embellissement de notre église. Thérèse et Jean deviennent alors le « relai » entre les habitants et l’univers paroissial « pour nous c’est un service naturel que l’on rend » explique humblement Thérèse Rabaste. C’est ainsi que pendant plusieurs années et jusqu'aujourd’hui ils sont devenus les gardiens de ce patrimoine religieux; ils entretiennent l’église, communiquent autour d’elle, assistent le curé dans la préparation des messes,  soutiennent les familles endeuillées et sont également très féconds au sein des équipes paroissiales avoisinantes. En 1994 ils commencent même à enseigner le catéchisme aux enfants de Lagny. Thérèse fut conseillère municipale de Lagny de 1995 à 2001. 

« Il y a une chose plus importante que tout : le sens de l’écoute »
 
Jean et Thérèse ne négligent aucune histoire, tendent l’oreille, ouvrent leurs bras et leurs cœurs au quotidien mais aussi toujours à l’occasion des pèlerinages à Lourdes où ils retournent régulièrement sur une période de cinq jours. Là-bas, ils transmettent leur amour avec l’énergie qui les caractérisent aux handicapés physiques et mentaux « ils ont juste besoin qu’on les aime, qu’on soit là et c’est simplement ce que l’on fait » nous livre Jean, un brin modeste. « C’est une très grande famille » reprend Thérèse qui nous affirme recevoir autant qu’elle donne dans ces moments qui la nourrissent de bonheur. Elle se souvient d’ailleurs d’une phrase qu’elle garde à l’esprit dite par Paul VI « un chrétien s’occupe des plus pauvres ».


Forte de sa foi, Thérèse n’a jamais oublié les paroles du Pape Paul VI :
« Un chrétien s’occupe des plus pauvres »
Cette phrase la guidera tout au long de sa vie



Ils ont passé une vie à écouter chaque personne qui s’est tournée vers eux, à notre tour nous avons écouté leur histoire le temps d’une soirée au coin du feu, le cœur déjà réchauffé par cette bonté humaine qu’ils nous transmettent.  Nous avons reçu une jolie leçon de vie qui force l’admiration  et qui, nous l’espérons, sollicitera quelques envies de relève à l’heure où le monde a le plus besoin d’amour et de solidarité.




La paroisse tient ses plus fidèles serviteurs et nous, nous avons écouté et beaucoup appris. Nous avons rencontré la gentillesse incarnée. 



Télécharger l'article original ici 



  • Flux RSS
  • Imprimer